Le plus somptueux des manuscrits hébraïques
 


Le Musée d'Israël, Jérusalem

Le Florilège de Rothschild

MS. 180/51

Le plus somptueux des manuscrits hébraïques .

948 pages contiennent 70 ouvrages religieux et séculaires y compris la Haggadah de Pesah et le Siddour.

816 pages enluminées de miniatures illustrent avec des détails exquis presque toutes les coutumes de la vie juive. Écrit en Italie du Nord en 1479.

Une édition en fac-similé strictement limitée à 550 copies.

ISBN 0 948223 030
Prix £8,210.00

acheter »

Détail du folio 1b - Le Roi David joue de la harpe... en lire plus »

Le Florilège de Rothschild a été commandité par Moïse Ben Yekutiel Hakoenen en 1479. En ce temps en Italie les Juifs entrèrent en contact avec tous les secteurs de la société italienne. Nombreux Juifs adoptèrent le mode de vie de l'aristocratie des gentils. Ils bénéficièrent de l'attitude favorable de quelques grands princes, comme les Médicis de Florence et la maison d' Este à Ferrara. L'interdiction par l'Église du prêt d'argent à intérêt par les chrétiens était avantageuse à la communauté juive, et devint une source de prospérité pour beaucoup. Le Juif fortuné devint un homme de la Renaissance avec un goût pour les lettres et les arts, qui prit plaisir à une vie aisée. Cependant, les Juifs n'oublièrent pas leur héritage intellectuel et religieux juif. Cette période d'activité culturelle sans précédent parmi les Juifs italiens produisit des savants, des artistes, des poètes et des médecins.

Le Florilège de Rothschild, comme il est appelé de nos jours, est le manuscrit hébraïque le plus élégant et le plus somptueusement exécuté de son époque. Dès le début, il fut conçut comme un ouvrage superbe qui contiendrait, dans les détails les plus minutieux, presque chaque coutume de la vie religieuse et séculaire juive. Les dessins des personnages et les décorations en bordure des miniatures reflètent l'influence riche de la Renaissance italienne. Ils furent probablement exécutés dans un atelier de la région de Ferrare. Les paysages fantaisistes, la mise en perspective du décor ainsi que la précision avec laquelle les figures humaines et animales sont représentées rappellent le style des meilleurs artistes qui travaillèrent pour la Maison d'Este dans le troisième quart du quinzième siècle. Ils furent peut-être liés aux ateliers des artistes qui enluminèrent la célèbre Bible latine de Borso d'Este.

Folios 311b-312a. en lire plus »

L'histoire complète du Florilège reste un mystère. De 1832 à 1855 le manuscrit se trouvait dans la collection de Salomon de Parente à Trieste. Il fut ensuite vendu à la famille Rothschild à Paris ou il resta jusqu'au moment ou il fut volé lors de l'occupation Nazi. Il refit surface à New York en mai 1950 lorsque Hugo Streisand, un libraire de Berlin l'offrit pour 5 000 US$ au Jewish Theological Seminary. Alexander Marx, le bibliothécaire du Séminaire reconnu le manuscrit et le retourna à la famille Rothschild à Londres. James de Rothschild fut persuadé par Mordechai Narkiss, directeur du Musée Bezalel en Israël, qu'un manuscrit d'une telle importance constitue un trésor national et appartient en Israël. En 1957, James de Rothschild apprit la maladie de Narkiss et envoya le manuscrit en cadeau à Jérusalem.

Le Florilège de Rothschild consiste en plus de 37 ouvrages religieux et séculaires. Parmi les livres religieux se trouvent les livres des Psaumes, des Proverbes et le livre de Job, ainsi qu'un livre de prière annuelle qui comprend la Haggadah de Pesah. Chaque livre est accompagné d'illustrations pour les fêtes et les occasions spéciales. Les livres laïques contiennent des traités philosophiques, moralistes et scientifiques. À travers le texte entier du manuscrit se trouvent des notes en marges et les commentaires des sages.

Folios 156b-157a - étapes du Seder... en lire plus »

Cette large collection de textes divers mais cohérents servit de cadre pour un programme sans précédent d'enluminures. Le manuscrit contient une abondance de matériaux illustrant presque chaque coutume de la vie quotidienne d'une maisonnée juive de la Renaissance. Sur les 948 pages du manuscrit, 816 sont décorées avec des détails minutieux aux couleurs vives, en or et argent. Nul autre manuscrit hébraïque ne peut rivaliser avec la richesse et l'étendue des enluminures de ce Florilège.

 

Une table des matières exhaustive du Florlège de Rotshchild a été préparée par Binyamin Elizur à Jérusalem. Télécharger

Textes principaux

1 Livre des Psaumes, livre de Job et livre des Proverbes, avec vocalisation, marques de la cantillation et notes de la Massora parva; le commentaire de Rashi en marge des folios 1r-40v.
2 Le livre de Prière pour l'année entière, y compris les fêtes, avec un grand nombre d'hymnes liturgiques pour des occasions spéciales(yotserot, selihot, piyyoutim, hosha`not, etc.). Fols. 79v-274v.
3 Tashbez - une collection de lois religieuses et de coutumes pour l'année entière, issues de l'école de R. Meir de Rothenburg, le plus grand sage Ashkénaze du treizième siècle. Marge, fols. 79v-123v.
4 Hayyé `Olam (Vie Éternelle) - un texte moraliste de remontrances par R. Jonah Gerondi, un sage éminent espagnol du treizième siècle. Marge, fols. 124r-133r.
5 Le Livre des Minhagim - un manuel de coutumes et d'usages liés aux fêtes, aux prières et à la synagogue, arrangés selon les mois de l'année, par R. Samuel, un savant Ashkénaze actif surtout autour de la moitié du quatorzième siècle. Marge, fols. 133v-155r.
6 Hilkhot hamets ou-matsa (Lois concernant le pain levé et non-levé), extraites du grand code légal de Maïmonide, Mishneh Torah. Marge, fols. 155v-166r.
7 Le commentaire de Maïmonide sur Pereq Heleq. Marge, fols. 166v-174v.
8 Le commentaire de Maïmonide sur le Traité Avot (Proverbes des Pères) dans la Mishna, y compris sa longue introduction, connue sous le nom de Shemona Peraqim (Les Huit Chapitres). Fols. 174v-197r, d'abord en marge puis sur le corps de la page.
9 Sefer ha-Qabbalah (Livre de la Tradition) de R. Abraham ibn Daud, un des grands savants espagnols du treizième siècle. Une chronologie talmudique -rabbinique de l'antiquité jusqu'aux temps de l'auteur. Marge, fols. 175r-191r.
10-11 Mevo ha-Talmud (Introduction au Talmud) de R. Joseph ibn `Aknin, disciple de Maïmonide, et Ma'amar `al ha-Mishkalot ve-ha- Middot (Traité sur les Poids et les Mesures) du même auteur. Méthodologie talmudique. Marge, fols. 191v-202v.
12 Une lettre moraliste attribuée à Aristote. Marge, fols. 202v-206r.
13 Le Livre de Josippon, une chronographie médiévale juive écrite au neuvième siècle, qui relate l'histoire des Juifs depuis les temps bibliques jusqu'à la destruction du Second Temple. Fols. 206r-274 (marge); 275r-298r (corps de la page).
14 Sefer ha-Ma`alot (Livre des Degrés) de R. Shem Tov Falaquera. Éthique et philosophie. Corps de la page, fols. 298v-334r.
15 Meshal ha-Qadmoni (Proverbes des Anciens) de R. Isaac ibn Sahoula, un savant espagnol de la seconde moitié du treizième siècle. Aphorismes et fables didactiques en prose rimée. Corps de la page, fols. 298v-371r.
16 Divré ha-Yamim mi-Moshe Rabbenou (Chronique de Moïse) - ouvrage midrashique sur la vie et la mort de Moïse. Marge, fols. 334-341r.
17 Midrash va-yissa`ou. Ouvrage midrashique sur la bataille des douze tribus contre Shehem. Marge, fols. 341v-342v.
18 Ma`aseh Hiram (Histoire de Hiram) - ouvrage midrashique sur le siège de Sidon. Marge, fols. 343r-343v.
19 Lettre de Maïmonide aux savants de Lunel qui dénoncaient l'astrologie. Marge, fols. 343v-347v.
20 Behinat `Olam (Examination du Monde) de R. Jedaiah ha-Penini. Ouvrage moraliste en prose rimée et en vers. Marge, fols. 347v-357v.
21 Ketav Hitnazzelout (Apologia), envoyée par R. Jedaiah ha-Penini à R. Salomon Adret. En défense de l'étude de la philosophie et des sciences profanes. Marge, 357v-381v.
22 Ben ha-Melekh ve-ha-Nazir (Le Prince et l'Ermite). Prose didactique, traduite de l'Arabe. Fols. 372v-418r.
23 Minhat Yehoudah Soné ha-Nashim (Hommage de Juda le Misogyne), par Judah b. Isaac ibn Shabbetai. Poème humoristique polémique sur les ruses et la vilenie des femmes. Treizième siècle, Marge, fols. 382r-393r.
24 Sha`aré Dura (Les portes de Dura) de R. Isaac of Dura. Traité de la Halakha sur les mets interdits, etc. L'auteur était un des plus grands experts sur la halakha en Allemagne au treizième siècle. Marge, fols. 343v-440r.
25 Sod ha-Sodot (Secret des Secrets), traité pseudo-Aristotélien sur les sciences politiques. Fols. 418v-433v.
26 Museré ha-Philosofim (Apoftegmes des Philosophes) par Isaac ibn Hounayn. Fols. 433v-464r.
27-30 Jugements selon la Halakhah du R. Isaac de Corbeil. Treizième siècle. Marges, fols. 440r-445r.
Taqqanot (promulgation selon la Halakhah) du R. Gershom Me'or ha-Golah. Marges, fols. 445v-447r.
Testament de R. Judah he-Hasid. Marges, fols. 447v-449r.
Différences (dans les coutumes religieuses) entre la communauté juive palestinienne et babylonienne. Marge, fols. 449r-450r.
31-33 Mishpat Hibbout ha-Qever (Battement de la tombe). Marge, fols. 450r-451r.
Alfabeta de-Ben Sira (Alphabet de Ben Sira). Marge, fols. 451r-454v.
Collection de proverbes rabbiniques qui commencent avec les mots suivants "Trois choses...". Fols. 455r-462r.
34-37 Règles pour déterminer le calendrier. Fols. 463r-469v.
Qe`arat kesef (Coupe d'argent), un poème populaire par Joseph ha-Ezovi. Fols. 464v-467r.
Piyyoutim de R. Juda ha-Levi pour Pourim et Pesah. Fols. 467v-470v.
Calendrier. Fols. 471r-472v.
Folio 65b - Le roi Salomon, selon la tradition, auteur du Livre des Proverbes... more »

Textes en marge

  1. Le commentaire de Rashi sur les Psaumes
  2. Le commentaire de Rashi sur le Livre de Job et le Livre des Proverbes.
  3. Tashbez
  4. Sefer Hayyé 'Olam
  5. R. Meir b. Barukh de Rothenburg Sefer Ha-minhagim (Coutumes); Maïmonide, Hilkhot Hamets Ou-matsah (Traité sur Pesah)
  6. Abraham Ibn Daud Sefer Ha-qabbalah (Traité historique) Isaac ben Israel Yesod 'Olam (Traité historique)
  7. Joseph b. Yehuda de Barcelone Seder Ha-tana'im (Traité historique) Joseph Ibn Aqnin de Barcelone Seder 'Olam Inyan Ha-matbe'ot (Traité historique et numismatique)
  8. Yosippon (pseudo-Josephus du Moyen-âge) (Traité historique)
  9. Yehiel ben Yequtiel ben Benjamin harofe. Sefer Ha-ma'alot (Traité moral) Chronique de Moïse
  10. Midrash Va-yissa'ou (Traité historique) 'Inyan Hiram Melekh Zor (Traité historique) Maimonides' Lettre de Maïmonide aux Juifs de Montpellier Yeda'yah hapenini Behinat 'Olam (Traité philosophique) Yeda' yah hapenini Ketav Hitnazlut
  11. Lettres à Salomon ben Aderet ( Traité philosophique) Judah Halevi Testament de Tahkemoni (Moral Treatise) Isaac de Duran She'arey Dura (Traité halakhique)
  12. Isaac de Corbeil. Décisions rituelles
  13. R. Gershon b. Yehouda Taqqanot (traité halakhique) Testament de Juda Hehasid (traité sur les morales et les coutumes) Divergences des coutumes palestiniennes et babyloniennes. Jugement après la mort (midrash moral)
  14. Alphabet de Ben Sira (moral)
  15. Aggadot du Talmud (Traité historique) Règles pour établir le calendrier
 
Folios 132b-133a agrandir »

Introduction

Lorsque Linda et Michael Falter commencèrent leur travail sur le fac-similé de la Bible de Kennicott, rares étaient ceux qui croyaient que ce projet colossal aboutirait jamais à la fin. Cinq années plus tard, la Bodleian Library fut poussée à écrire que ce fac-similé est: "peut-être le fac-similé le plus fidèle et le plus exact jamais produit".

Le Florilège de Rothschild du Musée d'Israël se révéla être encore un plus grand défi, car la conception du travail des éditeurs dit que le fac-similé doit être aussi fidèle à l'original que possible. Tout leur possible a été fait pour acquérir les meilleurs matériaux et les artisans les plus talentueux afin de doter chaque exemplaire non seulement de la présence mais aussi de la sensation du manuscrit original.

Afin de reproduire le Florilège de Rothschild de cette manière intransigeante, davantage de recherche et de développement technique furent nécessaires, car le manuscrit est décoré presque sur chaque page. Les Falters demeurèrent en Italie afin de surveiller chaque étape de la production du fac-similé. En combinant ainsi ténacité, connaissance approfondie du métier et technologie moderne, des résultats remarquables ont été obtenus.

Les bords de pages irréguliers... en lire plus »

Papier

Le manuscrit original a été copié à la main et enluminé sur du vélin très doux et diaphane. Ses feuillets ont été mesurés pour en déterminer l'épaisseur, le poids et l'opacité et une nouvelle sorte de 'papier' presque impossible à distinguer du vélin du manuscrit a été moulu spécialement en Italie. Ce papier est un parchemin végétal au pH neutre aux mêmes caractéristiques que la peau de veau, un matériel qui rend l'impression très difficile. Les bords des pages du Florilège sont brunies par l'âge et sont irrégulières, ce qui a été reproduit dans le fac-similé: les pages ont été découpées laborieusement à la même taille et forme que l'original, avant d'être 'vieillies'.

Photographie

La prise en photo d'un manuscrit constitue la première étape de la production d'un fac-similé. Le célèbre photographe Israélien, David Harris, pris le manuscrit en photo au Musée d'Israël en utilisant du film Ektachrome grand format qui permet de rendre les détails les plus infimes. Afin d'éliminer toute trace de la courbure près du dos le manuscrit a été défait afin d'être photographié à plat. Du verre spécialement fabriqué qui parait ‘plat’ et ‘blanc’ fut utilisé pour maintenir les feuillets défaits lors de la prise en photo. Ainsi, la page imprimée est de la taille exacte de l'original.

Linda Falter à la presse d'imprimerie... more »

Séparation des couleurs, Épreuvage et Impression

L'impression des enluminures détaillées en douze couleurs demanda une immense dose de compétence et de persévérance de la part du maître-imprimeur italien. La séparation des couleurs a été faite à partir des photos de chacune des 948 pages; chaque page a ensuite été individuellement vérifiée avec le manuscrit à Jérusalem et épreuvée de nouveau en Italie (jusqu'à quatre fois par page) jusqu'à ce que les couleurs obtenues soient parfaitement identiques aux couleurs de l'original.

Gros plan de la dorure en lire plus »

L'or

Il n'existe pas de procédé d'imprimerie qui imiterait de manière adéquate les feuilles d'or d'un manuscrit. La décision fut donc prise de reproduire l'or en relief bruni et de l'apposer à la main, ce qui donne le même effet de richesse et la même sensation au toucher que l'original. L'or en relief de l'original a été reproduit sans être embossé. Les artisans apposèrent la feuille de métal manuellement sur les 812 pages en utilisant un procédé spécial d'accumulation qui donne le même effet de relief que sur l'original. Ce fac-similé est le premier à reproduire l'or bruni fidèlement. De plus, le manuscrit contient des milliers d'illustrations décorées avec de l'or plat ou en poudre, et celles-ci ont été exactement reproduites dans le fac-similé.

Trou sur un des feuillets du fac-similés. agrandir »

Trous

Le scribe aurait certainement acheté le meilleur vélin qu'il ait pu trouver, néanmoins parfois les peaux avaient des trous, et, le coût du vélin étant très élevé, le scribe ne pouvait se permettre de ne pas l'utiliser. Les trous du fac-similé ont été découpés dans les mêmes endroits que dans le manuscrit. Si un trou se trouve en plein milieu de la page, l'impression a du être ajustée de manière parfaite afin de ne pas détruire le texte du recto lors du découpage du trou.

Les piqûres le long des pages. agrandir » Même les efforts du ver du papier ont été méticuleusement reproduits! agrandir »

Piqûres et Ver du Papier

Les pages du manuscrit contiennent des traces de piqûres infimes que le scribe a faites lors du traçage de la réglure qui l'aiderait à écrire le texte. Ces piqûres étaient souvent taillées avant de relier le manuscrit, mais quelques unes sont restées visibles sur les pages du Florilège de Rothschild. Pour la première fois dans l'histoire les piqûres ont été reproduites dans un fac-similé – une tâche qui demanda un niveau de précision et d'exactitude inconnu jusqu'alors dans la reproduction en fac-similé. De même, le manuscrit porte des traces de l'attaque du ver du papier au fil des âges - partout, ou celles-ci sont visibles, les traces ont également été reproduites. Le numéro du fac-similé, estampé sur la reliure. agrandir »

Numéro

Le numéro de chaque volume de fac-similé a été estampé à la main de manière permanente sur la reliure à l'aide de fers à dorer . Toutes les plaques d'impression ont été détruites, avec l'accord d'un rabbin, afin de ne plus jamais produire de copies et de garantir l'unique qualité et la valeur de cette édition.

Un des quatre fermoirs en argent... agrandir »

Reliure

La reliure originale du manuscrit n'existe plus, c'est pourquoi Mirjam Foot, ancien Directeur des Collections et de la Préservation de la British Library à Londres suggéra de recopier une reliure italienne exquise de la même époque. Celle-ci fut reproduite dans les détails les plus minutieux. Le fac-similé est relié avec du maroquin de chèvre au grain fin, estampé à froid sur les contre-plats avec des tranchefiles en maroquin. La reliure est rattachée à l'aide de quatre fermoirs en argent sur des lanières en maroquin; les lanières et les fermoirs sont rattachés à la reliure avec des clous infimes en argent.

La reliure du fac-similé, estampé à froid de tous les côtés

Présentation

Le fac-similé est présenté dans un coffret à charnières recouvert d'étoffe bordée de maroquin. Le volume de commentaires qui l'accompagne est rangé dans un coffret semblable. Chaque complet est accompagné d'un certificat qui porte le cachet et les signatures du Musée d'Israël et de Facsimile Editions.

 Dédicace personnalisée

Chaque fac-similé peut-être personnellement dédicacé par notre calligraphe sans coûts additionnels. Que le fac-similé soit destiné à une institution ou à un individu privé, notre calligraphe peut inscrire une inscription appropriée en toute langue. Nous pouvons soit vous l'envoyer comme feuille séparée ou le coller sur le contre-plat intérieur du fac-similé. Le certificat est gratuit.

Envoi, emballage et assurance

Le prix comporte un emballage robuste, livraison par courrier international et assurance. Nous faisons appel à UPS pour la plupart de nos livraisons et nous sommes souvent en mesure d'offrir un service du jour au lendemain sans coûts additionnels. Une fois votre commande placée, nous vous enverrons une facture électronique et UPS vous contactera par courriel afin de vous permettre de suivre votre commande.

 

Cinq chercheurs éminents prirent part au travail sur le volume de commentaires qui décrit le thème des illustrations, les affinités et les différences stylistiques entre les artistes et leur relation au style général de l' enluminure italienne de cette époque, le contexte historique et social du manuscrit, la codicologie, la paléographie, le contenu religieux et liturgique du Florilège, et la reliure. Le volume de commentaires est illustré avec des plaques en couleurs. Il a été produit comme un volume séparé, de la même taille que le fac-similé, et il a été relié avec du maroquin estampé de très haute qualité afin de compléter la reliure du fac-similé. Les deux volumes sont présentés dans des coffrets recouverts d'étoffe.

Pages 178-179 du volume de commentaires.

Table des matières du volume de commentaire:

Le volume de commentaires. L'estampage à froid détaillé de la reliure complète parfaitement celle du fac-similé. agrandir »
  1. Introduction - Iris Fishof (éditeur), ancienne Conservatrice en chef de Judaica et d'Éthnographie, Musée d'Israël
  2. Fond historique du Manuscrit - Shlomo Simonsohn, Professeur d'Histoire Juive, Université de Tel-Aviv
  3. Contenu littéraire du Manuscrit - Israel Ta-Shema, Professeur de Talmud, Université Hébraïque, Jérusalem
  4. Étude plaeographique et codicologique du Manuscrit Malachi Beit-Arié, Professeur de Codicologie et de Paléographie, Université Hébraïque, ancien directeur de la Bibliothèque Juive Nationale et Universitaire, Jérusalem
  5. La reliure du Fac-similé - Mirjam Foot, Conservatrice Assisante des Reliures historiques, British Library, Londres
  6. L'Enluminure et les Artistes - Louisella Mortara-Ottolenghi, Professeur de Codicologie et d'Histoire de l'enluminure, Universita degli Studi à Milan
  7. Autres travaux : Binjamin Elizur, Raphael Loewe

Extraits du volume de commentaires:

Page 41
‘ ‘The magnificent Israel Museum manuscript known as the Rothschild Miscellany is no mere book – it would be more appropriate to call it a library. The number of literary units (as distinct from works) within its covers, some complete, others incomplete, amounts to thirty-seven, representing a variety of areas of classical and mediaeval Hebrew literature. The books are written side by side, two and even three at a time, some in the body of the page, others on the margin, in what looks like a haphazard jumble. This chaotic impression, however, is deceptive: the breathtaking beauty of the manuscript obscures the meticulous planning invested in the ideological, structural and technical layout of the text, its inner logic and its purpose. The careful thought devoted to the technical and palaeographic aspects of this complex anthology have already been described by Professor Beit-Arié.’

Chapitre 4 - Page 55
Hayyé 'Olam (La Vie Éternellle
This book is merely another name for R. Jonah Gerondi’s Sefer ha-Yirah (the Book of Reverence), one of the best-known popular halakhic works in Jewish literature. Woven together in the text are the religious laws governing all details of man’s everyday behaviour, from the moment he rises in the morning until he retires at night, interspersed with admonitory passages on the fear and love of God, as well as the importance of ethical behaviour toward one’s fellow persons. Written in a popular and swiftly flowing style, though nevertheless maintaining a high literary level, the book is intended for the simple, ordinary Jew, wherever and whenever he may live; in fact, this is the first book known to us with this prospective readership in mind. It is traditionally attributed to R. Jonah Gerondi, author of the celebrated moralistic text Sha`rei Yeshuvah (Gates of Repentance), a renowned colleague of Nachmanides, born in Catalonia but active both in his country of birth and in France; in his later years he lived in Spain and headed a great Yeshivah (talmudic academy) in Toledo where he died in 1260.’

 
Codicologie
  • Taille 21cm x 15.6cm x 10.2cm (8.25 po x 6.125 po x 4 po) approximativement (la taille des pages peut varier quelque peu)
  • 948 Pages, 474 folios numérotés de 0 à 473
  • 816 pages enluminées avec de l'or en relief bruni , de l'or et de l'argent aplat, en poudre et des couleurs brillantes et délicates
Papier
  • Papier 160gsm, non-couché,au pH neutre
  • Une usine à papier en Italie mis plus d'une année pour produire un papier qui reproduit exactement l' opacité, la texture et l'épaisseur du vélin du manuscrit et qui a été proclamé la meilleure semblance de vélin jamais achevé. Le papier a été développé exclusivement pour ce fac-similé.
Photographie
  • David Harris, le photographe célèbre Israélien a prit en photo le manuscrit au Musée d'Israël à Jérusalem, avec du film grand format Ektachrome qui permet de rendre les détails les plus infimes. Afin d'éliminer toute trace de la courbature près du dos, le manuscrit a été défait afin d'être photographié à plat. Du verre spécialement fabriqué qui parait ‘plat’ et ‘blanc’ fut utilisé pour maintenir les feuillets défaits lors de la prise en photo. Ainsi, la page imprimée est de la taille exacte de l'original.
Impression
Dorure et pose de la feuille d'argent
  • Les trois différentes sortes d'or du manuscrit ont été fidèlement reproduites sur le fac-similé. L'or en relief de l'original a été reproduit par la pose de feuille sur une surface spécialement accumulée (qui reproduit l'imprimure originale) partout ou la feuille est en relief sur le manuscrit. L'or plat a été reproduit par la pose manuelle de feuille de métal. La poudre d'or a été appliqué sur les enluminures qui en contiennent dans le manuscrit original.
  • Une feuille de métal d'argent a été posée la ou elle est présente dans l'original. Si l'argent s'est oxydé, une feuille plus sombre recouverte d'un vernis spécial fut utilisé afin de reproduire fidèlement l'oxydation.
Piqûres et decoupage
  • Les trous de piqûres que le scribe a fait sur les faces de chaque feuillet ont été reproduits pour la première fois dans un fac-similé.
  • Une fois imprimées, les pages ont été découpées à la taille et à la forme exacte des feuillets de l'original, puis elles furent vieillis aux bords. Nul autre fac-similé publié auparavant n'a atteint pareil niveau de précision et d'exactitude.
Reliure
  • Maroquin de chèvre de haute qualité, estampé à froid sur les deux contre-plats et sur le dos. Le corps du volume est cousu par-dessus des tranchefiles à la main. Quatre fermoirs oxydés en argent sterling sont rattachés avec des lanières de cuir aux contre-agrafes qui elles-mêmes sont reliées avec des clous minuscules en argent .
Volume de commentaires
  • 256 pages (46 en couleurs) imprimées sur du papier160gsm vergé Magnani pressé à froid. Le volume de commentaires est relié avec une reliure estampée à froid en maroquin de chèvre et présenté dans un coffret recouvert d'étoffe qui complète celui du fac-similé.
Presentation
  • Le fac-similé et le volume de commentaires se trouvent dans des coffrets individuels fabriqués à la main. Le coffret du fac-similé a été spécialement construit pour accommoder les fermoirs.
Certificats Cadeaux
  • Chaque fac-similé peut-être personnellement dédicacé par notre calligraphe, sans coûts additionnels. Que le fac-similé soit destiné à une institution ou à un individu privé, notrecalligraphe peut inscrire un certificat cadeau avec une inscription appropriée.
É dition
  • Tirage strictement limitée à 500 copies numérotées et 50 copies Ad Personam . Chaque volume, discrètement numéroté à la main sur le contre-plat intérieur à l'aide defers à dorer minuscules, est accompagné par un certificat numéroté et signé portant le cachet du Musée d'Israël.
  • Une fois l'édition imprimée, les plaques d'imprimeries ont été détruites afin de garantir la valeur unique de l'investissement de chaque fac-similé.
Envoi, emballage et assurance
  • Le prix comporte emballage robuste, livraison par courrier international et assurance

  • Service par courrier UPS pour la plupart de nos envois

  • Livraison internationale du jour au lendemain possible sans coûts additionnels

  • Facture électronique et détails de repérage envoyés instantanément par courriel

 
Achat Le prix du Florilège de Rothschild est de £8,210.00. acheter »