Megillat Esther

Collection privée
Tel Aviv, Israël

Un manuscrit du 18è siècle du Livre d'Esther illustré de manière très élaborée, reproduit sur du parchemin d'excellente qualité dans un étui d'argent exquis travaillé à la main.

Un symbole de la célébration et de la continuité de la vie juive depuis les temps anciens et pour les générations à venir.

Une édition en fac-similé strictement limitée de 295 copies numérotées.

ISBN 0 948223 251

Prix: £3,295.00

acheter »

“Ces jours devaient être rappelés et célébrés de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville; et ces jours de Pourim ne devaient être jamais abolis au milieu des Juifs, ni le souvenir s'en effacer parmi leurs descendants.” - Esther Ch. 9.28.

L'histoire d'Esther est lue à haute voix dans les communautés juives à travers le monde afin de célébrer la délivrance des Juifs du mal. Dans la littérature kabbalistique et hassidique, Pourim est un jour de joie et d'amitié pendant lequel les Juifs sont encouragés à boire du vin et doivent s'abstenir de boire de l'eau!

Scène de la Megillah... agrandir »

L'histoire d'Esther a été racontée depuis la période du Deuxième Temple. Pourim est une fête joyeuse ou l'on célèbre la délivrance des Juifs de Perse pendant le règne du roi Xerxès I (485-465 av-ÈC). Le mot Pourim provient du mot ‘pour’ qui veut dire 'lots': il désigne les lots tirés par les Perses pour décider de la date de l'exécution des Juifs. Cette histoire, racontée dans le Livre d'Esther dans la Bible, est lue en publique dans les synagogues lors de chaque Pourim. Le lecteur récite l'histoire à partir d'un rouleau de parchemin, connu sous le nom de megillah. Le manuscrit ici présent en est un exemple charmant et peu commun.

Au fil des siècles, les rouleaux d'Esther sont devenus un symbole de la célébration et de la continuité de la vie juive; ils forment également la base de plusieurs collections importantes. La famille Gross en Israël possède l'une des plus belles collections au monde et nous a permis de reproduire leur megillah enluminée la plus précieuse dans une édition limitée splendide.

Les rouleaux d'Esther écrits ne sont pas rares, mais ils furent très rarement enluminés : seules quelques instances nous sont connues. Cette mégilla, écrite sur du parchemin de très haute qualité, est exceptionnelle car l'histoire entière de Pourim est illustrée dans les détails les plus minutieux. Presque chaque aspect du Livre d'Esther est accompagné de miniatures dans lesquelles des héros et des vilains sont peints de façon humoristique autour du texte, carré et clair, qui illustre la victoire du bien sur le mal.

Certaines scènes présentent des édifices baroques et des personnages distingués vêtus de costumes du dix-huitième siècle; même les fils d'Haman pendent de manière drôle sur le gibet de potence. Le nombre de détails contenus dans les peintures des bâtiments et des personnages supporte une théorie qui dit que le manuscrit a été écrit vers 1700 en Allemagne.

Scène de la Megillah... agrandir »

Même si la date exacte et l'endroit ou le manuscrit fut commandé ne nous sont pas connus, les mots ‘STATT SHUSONN’ écrits en lettres latines au-dessus d'une des illustrations du début du rouleau renforcent la théorie de la provenance allemande du manuscrit. Seul un autre rouleau d'Esther, conservé dans la bibliothèque du Jewish Theological Seminary à New York, contient des lettres latines; il est également l' œuvre du même scribe.

Cette mégillah est unique pour d'autres raisons. Les formes variées des dix-huit panneaux de texte (18 est la valeur numérique du mot hébreu Chai, qui veut dire 'vie'), qui sont tous différents les uns des autres, suggèrent que le texte fut seulement écrit après la décoration, ce qui est inhabituel.

Nous savons que le manuscrit se trouvait à Vienne vers la fin des années vingt (une illustration apparait dans l'issue de 1928 du magazine Menorah publiée à Vienne) et devint part de la collection d'Eliahu Sachar, le premier ambassadeur Israélien en Autriche, vers1950. Sahar ramena le manuscrit en Israël puis le vendu à un collectionneur allemand. Le manuscrit retourna finalement en Israël et aujourd'hui fait partie de la collection de la Famille Gross.

Muzi Wertheim examine la première épreuve de la Megillah dans son étui. agrandir »

L'idée

Muzi Wertheim, un ami des éditeurs et collectionneur des livres publiés par Facsimile Editions, proposa de créer un fac-similé de Megillat Esther, une idée que les Falter avait de temps en temps envisagée pendant leurs années de travail sur les reproductions de rare manuscrits hébraïques. Mais ce fut l'enthousiasme de Muzi Wertheim et son énergie qui finalement furent aboutir ce projet. Même si Facsimile Editions avait coopéré avec des orfèvres par le passé, les Falters n'avaient jamais produit d' objet d’art en argent. Le projet leur paru une façon intéressante et excitante de célébrer 25 de travail dans l'édition. L'étroite collaboration de Muzi Wertheim avec l'orfèvre assura une réplique de très haute fidelité.

La collection de la Famille Gross

Bill Gross commença à collectionner à l'âge de six ans. De nos jours sa collection extensive, concentrée sur les Judaica, comprend des objets, des livres, des manuscrits, de la littérature de référence, des vielles cartes postales et même des timbres aux motifs juifs. Tous ces objets font partis de ce que Bill Gross appelle sa 'théorie d'une fenêtre de Judaica sur la vie' par laquelle l'on peut voir et apprendre la vie juive du passé. Cette mégillah en donne une vue particulièrement riche.

 
Scène de la Megillah... agrandir»

Introduction

La fabrication de chaque fac-similé présente un nombre de nouveaux défis, cependant le rouleau d'Esther exigea le développement d'un tel nombre de techniques innovatrices que le travail aurait dissuadé tous sauf les éditeurs les plus dévoués.

Des artisans d'Angleterre, d'Israël et d'Italie travaillèrent ensemble afin de combiner les dernières technologies avec le procédé ancien de préparation du parchemin et de cire perdue. Le résultat est un fac-similé, qui, selon Bill Gross, le propriétaire du manuscrit, est pratiquement identique à l'original. De plus, puisque les matériaux utilisés pour la fabrication du fac-similé sont du parchemin et de l'argent sterling , les fac-similé ont la même apparence et la même sensation au toucher que l'original. Tout comme le manuscrit, ils devraient servir longtemps.

Photographie

Une prise en photo de très haute qualité est essentielle pour obtenir une reproduction fidèle. David Harris de Jérusalem travaille avec Facsimile Editions depuis presque vingt ans - il a pris en photos le Florilège de Rothschild et la Bible d'Albe. Il a photographié le manuscrit avec de l'équipement digital, car de nos jours les avancées technologique permettent de délivrer le niveau de fidélité nécessaire pour capturer chaque détail de l'original.

Bill Gross discute des premières épreuves avec Linda Falter. agrandir »

Séparation des couleurs et épreuvage

Nous avons prêter une attention particulière aux couleurs délicates, y compris aux tâches qui confèrent au fac-similé le caractère de l'original et qui contribuent a créer l'unique qualité pour laquelle nous sommes réputés. Les épreuves sur parchemin ont été préparées par un groupe de séparateurs de couleurs à Milan qui travaillent sur nos fac-similés depuis 1980. Elles ont ensuite été comparées au manuscrit original en Israël, puis corrigées et retravaillées en Italie et en Israël jusqu'à ce que les couleurs soient identiques à l'original.

Parchemin

Les éditeurs choisirent personnellement chaque peau pour le fac-similé. Les parchemins sont fabriqués depuis des générations en Angleterre par un des meilleurs fabricants de parchemins au monde. Il faut environ deux mois de travail manuel pour préparer chaque peau, afin d'obtenir une qualité identique à celles choisies par le scribe.

Le procès de fabrication nécessite une main d' œuvre considérable. D'abord, les poils sont ôtés de la peau de mouton qui est ensuite raclée avant d'être lavée et assouplie dans des bains de chaux. La peau douce et propre est ensuite tendue sur un chevalet de bois, mouillée à nouveau plusieurs fois, raturée et tendue jusqu'à ce qu'elle soit lisse. Une fois séchées, les peaux sont découpées et saupoudrées. Elles sont ensuite classées et les éditeurs choisissent personnellement les peaux de meilleure qualité.

La Fabrication du parchemin pour Facsimile Editions

1. Les peaux sont d'abords lavées et assouplies dans le 'Pelain'. 2. La laine de l'animal est ensuite enlevée sur la face externe (délainage). 3. La 'machine d'écharnage' utilise un couteau pour d'enlever la graisse, la chair et les impuretés de la face interne... 4. ...puis les peaux sont vérifiées sur le 'cheval'. 5. Pendant le stade suivant les peaux sont lavées et trempées dans un bain de chaux. 6. Les peaux sont tendues sur un chassis et mouillées... 7. ...avant l'étape du 'remplissage', le premier des processus de finition...... 8. ...et le 'raturage', pendant lequel on élimine les restes des impuretés et les protéines subsistantes entre les fibres. 9. Une fois séchées, les peaux sont grattées... 10. ...vérifiées... 11. ...avant d'être découpées de leurs cadres. 12. Le parchemin subit ensuite une dernière étape de préparation: le poinçage et le polissage qui assurent une surface lisse comme de la soie... 13. ...enfin, les parchemins sont vérifiés en personne à la lumière du nord ... 14. ...avant d'être coupés à la taille désirée et préparés pour l'envoi.
Impression

L'impression de haute définition en couleur sur du parchemin naturel est un procédé très compliqué et couteux. Nous approchâmes ce projet avec inquiétude, en nous rappelant les difficultés considérables que nous causa l'édition en parchemin du manuscrit de Me’a Berakhot.

Ces feuilles enroulées viennent juste d'être imprimées... en lire plus »

Le parchemin est une substance naturelle et de ce fait très sensible aux changements d'humidité. La feuille imprimée réagi immédiatement à l'humidité de l'encre et à la différence d'humidité entre l'air chaud à l'intérieur de la presse d'imprimerie et l'ai plus froid au-dehors. Ceci rend le procédé d'impression sur parchemin très difficile, contrairement à l'impression sur papier. Il a fallu presque deux ans pour développer une série de nouvelles procédures qui nous permettent d'imprimer en toute confiance sur du parchemin.

Reproduction

Après l'impression, les sections sont collées ensemble de la même manière que dans le manuscrit original afin de créer un seul long parchemin (d'environ 1.7 mètres de longueur – 5½ pieds) qui contient le texte entier. Enfin, le manuscrit complété est attaché au fuseau central qui permet de 'rembobiner' le rouleau à un bout, et attaché à l'autre bout de l'extrémité qui permet de tirer, et le manuscrit est rembobiné dans son étui. Le rouleau est reproduit à 1.17 x de sa taille originale.

L'orfèvre. agrandir »

Étui en argent sterling fabriqué à la main

Une megillah de tel importance nécessite un étui exquis. La collection Gross contient un étui magnifique en argent fabriqué en 1824 par Lorenz Pfalzer à Vienne en Autriche. Le style de l'étui, particulièrement élaboré et délicat, fut en vogue parmi les ateliers d'orfèvrerie viennois pendant près de 80 ans jusqu'à la fin du dix-neuvième siècle.

Un orfèvre russe d'Israël renommé pour sa connaissance du métier prépara une copie de l'étui original à la main. Nous lui commandâmes 295 étuis. Il les a préparé avec de l' argent sterling qu'il coula, perfectionna et poli individuellement à la main. Chaque étui est poinçonné et numéroté séparément, et l'édition entière est accompagnée d'un certificat de qualité signé et numéroté

Le résultat est une impuretésuvre d'art qui sera chérie par les générations à venir.

La fabrication de l'étui en argent

1. La reproduction des parts de l'étui fait recours à deux procédés – frappage du métal et le procédé de cire perdue. 2. Les détails complexes doivent d'abord être capturés dans une moule en caoutchouc. Pour le cylindre central, un fer spécial est crée à partir du moule qui est ensuite utilisé, sous pression de 100 tonnes, pour frapper les feuilles de métal plates en reproduisant ainsi les détails précis de l'étui original. 3. Une fois l'excès de métal enlevé, les feuilles plates sont transformées en cylindre à l'aide d'une presse roulante.
Les parts qui restent sont fabriqués avec le procédé de cire perdue, une pratique ancienne qui est toujours utilisée de nos jours. Afin de reproduire la couronne décorative qui se trouve sur l'étui de la megillah, la pièce originale est posée dans un récipient ou du caoutchouc (bleu) fondu est versé..
4. Une fois refroidi, le caoutchouc est ouvert pour sortir l'original. Les détails minutieux de l'original sont imprimés sur le caoutchouc. 5. Le moule est ensuite refermé... 6. ...et à travers un trou la cire chaude est introduite sous haute pression.. 7. Une fois refroidi, le moule est ouvert... 8. ...et dedans se trouve une copie fidèle en cire de la pièce originale. 9. L'élément décoratif de l'éxterieur de l'étui est fait de trois pièces.
Avant le moulage, un nombre de pièces identiques sont affixées sur un 'tron' en cire. Ainsi, une fois completée, la structure aura la farme d'un 'arbre' en cire dont les pièces seront les branches. Celle-ci est ensuite recouverte de plâtre de Paris. Une fois pris, le moule en plâtre est cuit dans un four. Durant la cuisson la cire contenue à l'intérieur fond complètement et se perd - d'ou le nom du procédé 'cire perdue'. L'espace libéré est ensuite rempli sous vide avec de l'argent fondu qui remplace la cire perdue pour former une réplique idéale de la pièce originale.
10. La sortie du four du récipient avec le moulage en plâtre... 11. ...le moulage est placé dans un récipient à vide. 12. L'argent est gardé sous forme fondue... 13. ...puis versé dans le moulage... 14. ...avant d'être refroidi dans un seau d'eau froide.. 15. Une fois sortie du moulage, les pièces sont assemblées... 16. ...avant d'être polies par une brosse tournante délicate. 17. L'étui de la megillah comprend 20 pièces. Chacune est fabriquée à la main car le procédé ne peut être automatisé. Les 295 copies exigèrent la fabrication à la main de presque 6000 moulages et 6000 pièces en argent. 18. Une fois assemblé, l'étui sera poinçonné et le numéro de Facsimile Editions y sera ajouté. 19. Enfin, l'orfèvre admire l'étui complété. 20. L'original et fac-similé, côte à côte.

Présentation

La megillah mérite d'être présentée de manière élégante, c'est pourquoi une vitrine acrylique de qualité qui conviendrait à un musée fut commandée pour protéger et exposer la megillah en verticale ou en horizontale. De plus, un sac en suède souple a été inclue pour le transport de la megillah.

L'élégante vitrine de présentation. Cliquez ici pour voir la vitrine dans sa position verticale.

Dédicace personnalisée

Que le fac-similé soit destiné à une institution ou à un individu privé, vous pourrez faire inscrire dessus une inscription personnelle. Lorsque le fac-similé et l'étui sont présentés en position verticale, l'inscription sera visible à travers la base.

Édition

Le tirage est strictement limité à 295 copies numérotées. Le numéro de chaque fac-similé est discrètement estampé sur l'étui d'argent et chaque fac-similé est accompagné d'un certificat qui vérifie le numéro et la quantité de l'édition.

Une fois l'impression complétée, les plaques d'imprimerie et les moules furent détruits afin de préserver l'investissement considérable lié à la fabrication de chaque copie.

Poinçonnage

Une fois complétés, les étuis d'argent ont été soumis à l'Institut des Standards d'Israël pour tests. Un certificat de pureté leur a été accordé et ils ont été poinçonnés. Pendant le procédé un nombre d'étuis choisis au hasard furent essayés et détruits afin d'établir en toute confidence la pureté de l'argent utilisé. Les tests eurent lieu en plusieures étapes:

  1. Lors du procédé de la 'pierre de touche', les étuis sont légèrement frottés sur une pierre de touche, qui laisse une légère trace sur la pierre. Des produits chimiques sont ensuite appliqués sur la trace et la réaction qui a lieu permet de donner une indication première du titre.
  2. Chaque étui est analysé par spéctrométrie de fluorescence X qui permet de préciser exactement le titre de l'argent de l'étui. Lorsque la machine bombarde l'étui de rayons X, la matière de l'étui réemet de l'énergie: ses propres rayons X. Le spectre des rayons peut être analysé et la composition élémentaire de l'étui en être déduite. C'est une technique éxtrêmement précise et non-déstructive.
  3. Enfin, un ou deux étuis sont sélectionnés au hasard pour essayage pendant le processus de titrage. Un échantillon de l'argent est pesé, placé dans un bécher dans lequel une quantité fixe d'acide nitrique est versée afin de former une solution de nitrate d'argent. Le bécher est ensuite placé dans un titrimètre automatique dans lequel des quantités fixes de chlorure de sodium (sel commun) sont rajoutées. Le chlorure de sodium réagit avec la solution de nitrate d'argent pour former du chlorure d'argent. La réaction est surveillée avec une électrode rattachée à un ordinateur. Il est possible de savoir, à partir de la réaction de l'électrode, quand tout l'argent a réagit et de cette manière, quelle était sa présence initiale. Ainsi, le volume exact de l'argent pur peut-être calculé. Le titrage est une méthode qui produit un résultat exact d'environ 1 sur mille.
  4. Une fois que les étuis ont été essayés avec succès, ils peuvent être poinçonnés. La méthode la plus traditionnelle de poinçonnage consiste à faire des marques à la main à l'aide d'un poinçon contenant le symbole SII.

Envoi, Emballage et assurance

Puisqu'une aussi grande partie du travail sur le fac-similé se fut en Israël, FrenkelCD, la compagnie principale d'emballage israélienne fut choisie pour créer et fabriquer un emballage adéquat dans leur usine de pointe en Césarée. Le prix comporte un emballage robuste, livraison par courrier international et assurance.

Nous faisons appel à UPS pour la plupart de nos envois et dans la plupart des cas nous pouvons assurer un service du jour au lendemain sans coûts additionnels. Une fois votre commande placée nous vous enverrons une facture électronique et UPS vous contactera par courriel afin de vous permettre de suivre le progrès de votre commande.

 

Emile Schrijver, Conservateur de la Bibliotheca Rosenthaliana (Amsterdam University Library, Pays-Bas) et spécialiste des manuscrits hébraïques et livres imprimés du dix-huitième siècle, Falk Wieseman, professeur d'Histoire moderne à l'université Heinrich Heine (Düsseldorf en Allemagne) et spécialiste de l'histoire juive allemande et de l'art folkloristique, présentent au lecteur faire un tour guidé et illustré de la megillah. Une lecture attentive du texte biblique du Livre d'Esther sert de base pour une discussion du cycle d'illustrations du rouleau qui suit de près le texte biblique et qui ne peut être vraiment apprécié et compris sans être en même temps comparé avec le texte.

Les auteurs parsemèrent leur introduction de commentaires sur les matériaux utilisés pour la fabrication du parchemin, la nature de l'écriture hébraïque utilisée, la localisation et la datation du rouleau, le travail délicat de l'étui d'argent et la question de ce qui précéda quoi, le texte ou les images. Les auteurs offrent également, grâce à une élaboration historique et à l'aide d'images en noir et blanc, des informations additionnelles sur l'iconographie du rouleau, sur les motifs et sujets parallèles qui apparaissent dans d'autres rouleaux, sur les sources imprimées derrière les illustrations, the coutumes de la fête de Pourim, et le milieu culturel des mécènes présumés du rouleau.

Le volume de commentaires souligne la qualité littéraire du Livre d'Esther, son importance pour le festival de Pourim et sa signification dans l'art juif. Le lecteur augmentera ainsi son savoir d'une appréciation de la qualité artistique et du milieu culturel de la megillah et de son étui d'argent délicat.

Le volume de commentaires est accompagné d'une introduction par Muzi Wertheim.

William Gross décrit la signification du manuscrit dans la collection de la famille Gross.

Le volume de commentaires est édité par Jeremy Schonfield, Mason Lecturer, à l'Oxford Centre for Hebrew and Jewish Studies.

 
Megillah
  • 10.8cm x 168 cm (4¼ po x 66 po)
  • Imprimé des deux cotés sur du parcheminde peau de mouton de la plus haute qualité
  • Les sections sont collées ensemble et attachées au fuseau central par des fermoirs d'argent
Étui
  • 27cm de hauteur x 3.7cm de diamètre, (10½ pouces de hauteur x 1½ pouces de diamètre)
  • Fabriqué à la main avec de l' argent sterling
  • Poids environ 262 grammes (9¼ onces)
Découpage
  • Chaque rouleau a été découpé à la main afin de correspondre exactement au contour de l'original, avant d'être collé et attaché à l'étui avec des fermetures d'argent.
Dédicace
  • Une dédicace spécialement gravée peut-être fournie sans coûts additionnels si elle est demandée lors de l'achat du fac-similé.
Présentation
  • La megillha est présentée dans une vitrine acrylique qui peut-être utilisée soit horizontalement soit verticalement (avec dédicace, si désirée)
  • Taille à l'horizontale: 32cm x 12 cm x 10 cm
  • Taille à la verticale: 33 cm x 12.5 cm x 11cm
  • Un étui souple pour le transport de la megilla est également inclut
Volume de commentaires
  • 112 pages
  • Imprimé sur du papier Fabriano Ingres 90 gsm
  • Relié avec du 160 gsm Ingres afin de compléter la megillah
Édition
  • Ce complet de fac-similé est publié en une édition strictement limitée de 295 copies numérotées.
  • Chaque étui est poinçonné et discrètement numéroté à la main
  • Un certificat signé et numéroté accompagne chaque ensemble.
Envoi, emballage et assurance
  • Le prix comporte un emballage robuste, livraison par courrier international et assurance
  • Nous faisons recours à UPS pour nos envois
  • Service international du jour au lendemain possible sans coûts additionnels
  • Facture électronique et détails concernant la livraison délivré instantanément par courriel
Prix
  • Le prix comprend le fac-similé, le volume de commentaires, la vitrine de présentation acrylique, l'emballage spécial pour envoi, la livraison par courrier ou par avion, l'assurance et la dédicace (si désirée) au moment du passage de la commande. Les souscritions sont acceptées seulement sous nos Conditions de vente.
 
Achats Le prix de la Megillat Esther est de £3,295.00. acheter »