Un livre miniature de prières et de bénédictions du 18e siècle

 

Me'a Berakhot

Collection Privée, New York

Un livre miniature de prières et de bénédictions du 18e siècle.

Une belle édition limitée de 550 copies: 400 copies imprimées sur du vélin et 150 copies imprimées sur du papier parchemin spécialement moulu.

ISBN 0 948223 146

Cette édition est épuisée.

Le manuscrit de Me'a Berakhot, un livre miniature de prières, illustre de manière exquise la façon dont l'héritage juif a été transmis de génération en génération pour l'enrichissement des générations futures. Écrit et enluminé en Europe centrale au dix-huitième siècle, il se trouve à présent dans une collection privée à New York.

La tradition veut que les Juifs pieux doivent réciter les bénédictions au moins une centaine de fois par jour. Ce manuscrit unique, dont le nom - Me'a Berakhot - veut dire 'cent bénédictions', est une collection de bénédictions, chacune attribuée à un moment de la journée ou à un évènement particulier. Il réunit les prières du matin, la grâce après les repas, les prières du coucher, (Qeriat Sh'ema), les pétitions pour la sécurité des voyageurs et nombreux autres textes qui peuvent être récités lors d'occasions spéciales– par exemple à la vue d'un bel arbre, au son du tonnerre, ou si nous portons un habit pour la première fois. Puisqu'il contient également trois bénédictions spécialement liées aux devoirs de la femme (mitsvot nashim) - la préparation du pain, le bain rituel et la nécessité d'allumer les bougies du Shabbat - le livre a probablement été commandé comme cadeau pour une femme. Un livre de prière aussi splendide a bien pu être présenté en cadeau à une jeune mariée et a certainement été chéri par ses descendants. En effet, le manuscrit est un manuel en miniature de la vie juive pour les Juifs de tous les âges.

Folios 0v-1r présentent la page de titre merveilleusement illustrée.

À part le texte admirablement écrit, le manuscrit contient une page de titre enluminée et vingt-neuf panneaux miniatures qui illustrent certaines des activités associées aux bénédictions. Chaque dessin est accompagné d'une cartouche qui contient la bénédiction appropriée, précédée de directions sur comment les réciter, écrit en lettres Yiddish ressemblants plus à une écriture en cursive. Des miniatures additionnelles dépeignent de manière fascinante un nombre de scènes de la vie quotidienne: on allume les bougies du Shabbat, les repas en famille, on s'occupe du jardin, on s'habille de nouveaux vêtements, on entre le bain rituel; même la pratique médicale ordinaire de la saignée est montrée.

Les soixante-dix pages du manuscrit mesurent 36 x 40 mm (1.4 po x 1.6 po). La reliure en cuir du manuscrit est dorée à chaud avec des fermoirs en argent travaillés à la main, des boulons et cornières. Malgré la toute petite taille du livre, l'écriture est si claire que le texte est parfaitement lisible.

Ce petit livre est un exemple remarquable du renouveau de l'enluminure de manuscrits hébraïques qui eut lieu au dix-huitième siècle. On reconnait alors, longtemps après la découverte de l'imprimerie, qu'un livre écrit à la main et merveilleusement illustré donne un sentiment de luxe et de respect pour le rituel religieux inégalé depuis le Moyen-âge.

La boîte de présentation doublée de suède qui abrite le volume de commentaires sur la gauche, et le fac-similé dans sa propre boîte dorée à chaud .
 

L'édition du fac-similé est une copie fidèle du manuscrit original. Les éditeurs, Linda et Michael Falter, surveillèrent chaque étape du travail sur cette édition limitée afin d'en assurer la plus haute qualité.

Les Falters mirent tous leurs efforts dans leur quête pour l'excellence de ce fac-similé. Chaque aspect de l'original a été méticuleusement reproduit. Les premières 400 copies furent imprimées sur du vélin de très haute qualité. Les 150 copies restantes furent imprimées jusqu'à sept couleurs sur du papier spécialement moulu qui imite la qualité et la sensation au toucher du vélin original. Fabriquée manuellement, la reliure est en cuir de maroquin avec un estampage d'or 23-carats et des fermoirs solides en argent, des cornières et des boulons produits dans l'un des derniers atelier d'orfèvrerie à Milan en Italie. La boite de présentation a été travaillée entièrement en cuir doublé de suède, et contient le fac-similé ainsi que le volume de commentaires.

La reliure ouverte avec ses fermoirs en argent , ses contre-agrafes, ses boulons et ses cornières sur du maroquin de haute qualité dorée à chaud .

Une édition strictement limitée de 550 copies de ce fac-similé unique a été imprimée: 400 copies sur vélin numérotée de 1 à 400 et 150 copies sur du parchemin spécialement moulu numérotée de 401 à 500. Les 50 copies Ad Personam restantes sont numérotées de I à L. Les plaques ont été détruites (avec la permission d'un rabbin et selon les demandes de la Halakha) et de nouvelles copies ne seront pas publiées. Cette édition est épuisée.

Conformément aux désirs du propriétaire du manuscrit, les droits d'auteurs issus de la vente de ce fac-similé furent l'objet d'un don à l'hôpital Shaare Zedek Medical Centre à Jérusalem.

 

Le volume de commentaires contient une traduction complète et une description du manuscrit et du monde juif duquel il provient. L'auteur, Iris Fishof, ancienne Conservatrice en chef de Judaica et d'éthnographie juive au Musée d'Israël à Jérusalem, décrit également chaque miniature et offre une analyse scientifique du texte qui accompagne les miniatures. Le commentaire a été traduit et édité par Jeremy Schonfield.

Le volume de commentaires à côté du fac-similé de Me'a Berakhot.

Le volume de commentaires a été imprimé sur du papier 90gsm Fabriano Ingres et relié avec du cuir de chèvre granuleu fin pour accompagner le coffret de présentation. Un autre coffret abrite le fac-similé à l'intérieur de la boîte de présentation en cuir de chèvre doublée de suède qui contient également le volume de commentaires.

 
L'édition est épuisée.

Le dernier prix de vente en décembre 2003 :
Édition en papier parchemin - 850.00$
Édition en vélin - 2,000.00 $