La scène rituelle ou l'on brise et cache l'une des trois matsot cérémonielles sous la nappe (référencée par le texte sur la page suivante du manuscrit) est rarement représentée. Six personnes sont assises autour de la table: à gauche se trouve un homme barbu, assis sur une grande chaise en bois décorée d'or. Il tient dans la main une matsa ronde sur laquelle est inscrit le mot 'matsa' en hébreu. La matsa vient probablement d'être ôtée du panier de cérémonie placé à ses côtés. En face une femme, probablement son épouse, place la moitié de la matsa (l'afikomane) sous une étoffe selon les directions du texte. Les autres personnages - deux fillettes et deux garçons - reflètent l'interprétation selon laquelle le rituel est effectué afin de maintenir l'intérêt des enfants. Le texte sur la page en face décrit la façon dont les enfants vont poser les quatre questions rituelles.

La bordure décorative est animée grâce à de nombreuses images espiègles. Dans le coin supérieur de droite, un chien tend un habit à un homme nu qui tremble; à gauche, nous sommes témoins d'un autre renversement de rôles. Un lièvre joue d'un cor de chasse en face d'un chien assis; dans le coin de gauche un autre lapin se retourne pour regarder ces personnages. La bordure inférieure présente une scène de chasse plus traditionnelle, dans laquelle un chasseur joue du cor et porte sa proie sur l'épaule, tandis que deux lévriers devant lui poursuivent un lièvre. Dans la marge extérieure, un homme nu vêtu d'un haut chapeau avec une plume, monte un coq et porte un bouclier. Encore plus bas, un animal qui tient une lance monte un âne. Des glands décoratifs sont visibles sur le motif de la bordure, comme autre part dans le manuscrit.