La British Library, Londres

La Haggadah de Barcelone

MS. ADD. 14761

Un des manuscrits enluminés les plus magnifiques de la collection de la British Library.

Une superbe édition limitée de 550 copies.

ISBN 0 948223 081
Prix: £3,950.00

acheter »

La description du manuscrit comme elle est apparue dans le catalogue de vente. en lire plus »

La Haggadah de Barcelone est l'un des manuscrits hébraïques les plus beaux de la collection de la British Library de Londres. Le manuscrit date d'environ la moitié du quatorzième siècle et doit son nom au bouclier héraldique qu'il contient et qui ressemble aux armoiries de la ville de Barcelone.

Lorsque le manuscrit fut créé, les Juifs de l' Aragon et de la Catalogne formaient une des plus larges communautés juives d'Europe. Barcelone était un centre florissant de l'enluminure de manuscrit, influencé par les styles italiens et français et lié à la cour.

De toutes les catégories de livres de prières juives, la Haggadah de Pesah est habituellement la plus considérablement et la plus richement décorée. Le récit, le commentaire rabbinique, le repas en famille, les mets symboliques et le fait que l'histoire est racontée à des enfants, sont des éléments qui donnent prétexte pour les illustrations en couleurs. La taille du manuscrit permet de croire que celui-ci était destiné à être utilisé à la table de Pesah, la veille de la fête, pendant la réunion en famille connue sous le nom de Séder.

Folio 20v - La scène rituelle ou l'on brise et cache l'Afikomane, l'une des trois matsot cérémonielles. en lire plus » Folios 60v-61r - Une présentation somptueuse de la Matsa. en lire plus »

Les riches enluminures décoratives et représentatives parsemées à travers le texte font de la Haggadah de Barcelone un manuscrit exceptionnel: 128 pages sur 322 sont superbement ornées. Ses personnages fantaisistes et ses vives scènes donnent un aperçu fascinant sur la vie juive de l'Espagne médiévale. Notamment, à cette époque les arts et la musique connurent un épanouissement sans pareil à Barcelone et dans ses environs et la communauté juive fut fière de pouvoir y participer pleinement. En effet, jusqu'a la conversion forcée des Juifs de Barcelone en 1401, le jeu des musiciens juifs réunissaient juifs et chrétiens.

Il n'est donc pas surprenant de voir se manifester dans le manuscrit un vif intérêt pour la musique: en somme, vingt-huit instruments de musique différents apparaissent à travers les illustrations. Des détails plus intimes, comme les représentations du repas, nous transportent directement à l'intérieur d'une maison juive de l'époque. Une scène dans la synagogue reflète les traditions et circonstances de la vie courante du quatorzième siècle.

Folio 24v-25r - “Si la fête tombe un samedi soir...” en lire plus »

L'écriture large et lisible, probablement préparée ainsi afin d'être plus facilement déchiffrée par les enfants, occupe huit lignes par page. Le texte de la Haggadah occupe 180 pages; les autres feuillets contiennent des poèmes liturgiques et les prières pour les autres jours de la fête de Pesah. Folios 31v-32r - Les illustrations des cinq rabbins de Bné Brak. en lire plus » Folio 30v -“Esclaves nous étions à Pharaon en Egypte.” agrandir »

Un manuscrit aussi splendide que celui-ci a du être chéri par ses propriétaires. Nous avons la chance de pouvoir en retracer certains grâce aux inscriptions présentes sur les pages. Nous apprenons ainsi que le manuscrit fut vendu par Shalom Latif de Jérusalem au rabbin Moïse ben Abraham de Bologne en 1459 pour cinquante ducats d'or, et qu'il abandonna donc l'Espagne avant l'expulsion des Juifs. Le manuscrit porte également la signature d'un censeur ecclésiastique: ‘Visto per me Fra. Luigi del Ordine de San Dominico 1599’ (Vu par moi, Frère Luigi de l'Ordre de Saint Dominique 1599.)

De même, nous avons preuve que le manuscrit fut la propriété de Jehiel Nahman Foà au dix-septième siècle et plus tard, celle de Mordecai et Raphael Haïm, deux membres de la famille Ottolenghi. Le British Museum l'acquit en 1844.

 
Folio 42v. agrandir »

La Haggadah de Barcelone contient la Haggadah, les lois de Pesah, les piyyoutim et les extraits de la Torah pour la fête de Pesah selon le rite espagnol, (Folios 9-151) ainsi que des poèmes, des Targumim araméens et des piyyoutim araméens selon la coutume Provençale.

 
Folios 28v-29r. agrandir »

Introduction

La Haggadah de Barcelone est considérée être l'un des fac-similés les plus magnifiques jamais publiés. Les éditeurs ne reproduisirent pas uniquement l'apparence de l'original, mais recréèrent l'ambiance du manuscrit, en incluant les détails les plus minutieux. Le fac-similé a été conçu afin d'être apprécié par plusieurs générations, préservant ainsi et rendant accessible un héritage culturel très riche.

Le papier

Dès le départ, le fac-similé de la Haggadah de Barcelone fut conçu comme une oeuvre somptueuse qui serait une copie fidèle. Le vélin du manuscrit original a été mesuré pour déterminé son poids moyen ainsi que son opacité, et un papier spécial non couché , au pH neutre fut moulu pour simuler la sensation au toucher de l'original. Plusieurs années de recherche et de travail ont permis la production d'un papier qui reproduit exactement l'opacité, le grain et l'épaisseur du vélin sur lequel le manuscrit fut écrit. Le papier, fabriqué par une petite usine à papier dans les Alpes, est le même que celui utilisé dans les fac-similés de la Bible de Kennicott et du Florilège de Rothschild. Il a été proclamé la copie la plus fidèle de vélin jamais fabriquée.

Photographie

Il est essentiel pour la production d'un fac-similé excellent que la photographie originale soit de haute qualité. Laurence Pordes, Photographe Supérieur de la British Library, entreprit de photographier et d'éclairer le manuscrit avec l'aide d'une chambre technique de large-format et d'un lot de films Kodak Ektachrome spécialement préparés.

Correction des couleurs. en lire plus »

Séparation des couleurs, Épreuvages et Impression

Le fac-similé est imprimé avec des encres à douze couleurs différentes, ce qui nécessite grand soin et attention de la part des maîtres imprimeurs, des séparateurs de couleur et de notre propre groupe de contrôle de qualité. Les séparateurs des couleurs ont combinés le résultat du travail de scanners au laser avec du travail manuel minutieux afin de produire les séparations des couleurs nécessaires aux premières épreuves.

Ces épreuves ont ensuite été comparées avec le manuscrit à Londres par les séparateurs, l'éditeur et l'imprimeur. Des corrections ont été enregistrées et les nouvelles épreuves ont été examinées à nouveau avec l'original. Ce processus fut répété jusqu'à quatre fois pour chaque page afin d'assurer une ressemblance parfaite avant l'impression.

Le fac-similé est imprimé par lithographie offset en utilisant jusqu'à douze encres. Chaque page imprimée est de la taille exacte de l'original. Chaque page séparée a étéimprimée sous la supervision des éditeurs, qui demeurèrent en Italie pendant l'impression et approuvèrent chaque page personnellement.

Les piqûres au long des bordures des pages. agrandir »

Piqûres

Le scribe fit des trous minuscules le long du bas de chaque feuillet ou il allait tracer la réglure pour guider l'écriture. Ces petits trous, connus sous le nom de piqûres, sont souvent découpés avant que le manuscrit ne soit relié, mais elles ont été reproduites sur le fac-similé là ou elles existent toujours dans le manuscrit. La feuille d'or apposée à la main. agrandir »

Dorure

Puisqu'il est impossible de reproduire fidèlement les feuilles d'or avec l'impression, la décision fut prise de reproduire l'or bruni en relief de l'original en posant les feuilles à la main afin de simuler la richesse de la dorure du quatorzième siècle. Des artisans appliquèrent des feuilles d'or à chacune des 105 pages ou l'original contient de l'or, à l'aide d'un procédé unique développé spécialement pour ces fac-similés, et dont le résultat est de l'or qui apparait en relief comme dans l'original.

De la poudre spéciale métallique fut appliquée sur les illustrations qui contiennent de la poudre d'or ou d'argent dans l'original. La plupart de l'argent du manuscrit est terni, c'est pourquoi une autre technique fut développée qui simule l' argent oxydé .

Gros plan des pages du fac-similés. agrandir »

Découpage

Les bords irréguliers des pages de la Haggadah sont devenus brunis par le temps. C'est pourquoi chaque page du fac-similé a été découpé pour reproduire fidèlement la taille et la forme de l'original, et leurs bords ont été spécialement vieillis.

La reliure en cuir de veau de la Haggadah de Barcelone. agrandir »

Reliure

La reliure estampée à froid est en peau de veau brune, sur des ais aux bords arrondis. Le corps des cahiers a été cousu à la main par des artisans italiens par-dessus des tranchefiles . La formation du cahier du manuscrit a également été fidèlement reproduite. Le volume de commentaires qui accompagne le fac-similé a été fabriqué selon les mêmes standards élevés, sur du papier Magnani préparé à partir d'une forme à papier , relié avec une reliure en peau de veau. Nous avons fait tout notre possible pour assortir la reliure du volume de commentaires à celle du manuscrit, mais il faut se rappeler que les peaux naturelles que nous utilisons peuvent être quelque peu différentes les unes des autres. Le titre du volume de commentaires est écrit en or sur le dos.

Le coffret de présentation. agrandir »

Présentation

Le fac-similé et le volume de commentaires sont présentés à l'intérieur d'un coffret élégant marbré à la main . Chaque copie est accompagnée d'un certificat portant le cachet de la British Library, qui vérifie le numéro du fac-similé et la quantité de l'édition. Le numéro de chaque fac-similé est estampé de manière discrète mais indélébile sur le contre-plat arrière à l'aide de fers.

Dédicace personnalisée

Chaque fac-similé peut-être personnellement dédicacé par notre calligraphe sans coûts additionnels.

Que le fac-similé soit destiné à une institution ou à un individu privé, notre calligraphe peut inscrire un certificat avec une inscription appropriée en toute langue. Nous pouvons vous faire parvenir l'inscription sur une feuille séparée ou la coller sur le contre-plat du fac-similé. Le certificat vous sera remis sans coûts additionnels.

Estampage à froid du numéro du fac-similé. agrandir »

Édition

Chacune des 550 copies a été reliée et les plaques d'impression ont été détruites selon les demandes de la Halakha , afin de préserver la valeur considérable de l'investissement de chaque fac-similé.

Envoi, emballage et assurance

Le prix comporte un emballage robuste, livraison par courrier international et assurance. Nous faisons appel à UPS pour la plupart de nos livraisons et nous sommes souvent en mesure d'offrir un service du jour au lendemain sans coûts additionnels. Une fois votre commande placée, nous vous enverrons une facture électronique et UPS vous contactera par courriel afin de vous permettre de suivre votre commande.

 

Le volume de commentaires a été conçu pour accompagner le fac-similé du manuscrit. Le texte entier du manuscrit a été traduit.

Pages 100 à 101 du volume de commentaires. agrandir »

Le volume de commentaires a été édité par le Dr Jeremy Schonfield (Mason professeur du Oxford Centre for Hebrew and Jewish Studies; professeur au Leo Baeck College, Centre pour l'Éducation Juive à Londres).

Table des matières du volume de commentaires:

  1. Introduction - Dr Jeremy Schonfield
  2. La préparation du Livre - Étude codicologique. Malachi Beit-Arié (Ludwig Jesselson Professeur de Codicologie et Paléographie, Université Hébraïque de Jérusalem; Directeur du Projet Paléographique Hébraïque, Académie des Sciences et Humanités d'Israël) discute de la codicologie et de la paléographie du manuscrit
  3. La Décoration - Dr Evelyn M. Cohen (historienne de l'art, Jewish Theological Seminary, New York; chercheuse en Histoire de l'art au Metropolitan Museum of Art, New York, 2006-7), présente l'histoire de l'art et de la décoration du manuscrit.
  4. Reliure de la Haggadah et du fac-similé - décrite par le feu Dr Leila Avrin de l' Université Hébraïque de Jérusalem
  5. Les Propriétaires - Dr Diana Roland-Smith (British Library, Londres) explique les circonstances dans lesquelles le manuscrit fut acquis.
  6. Les Poèmes - Étude littéraire. Dr Menachem Schmelzer (Professeur de littérature hébraïque médiévale, Jewish Theological Seminary, New York) présente le contenu liturgique du manuscrit et discute des poèmes qui apparaissent dans la section de la Haggadah.
    Extrait du commentaire de Menahem Schmelzer:

    In the main part there are 46 poems; while in the supplementary part their number is nine, with one poem appearing within the Haggadah proper. Most of the piyyutim belong to the genre called yoseroth, or poems preliminary to the yoser blessing, recited each morning, in which God is praised as the creator of the World. This poetic genre developed in the Holy Land towards the end of the Byzantine period and served as a vehicle for liturgical change and creativity, providing poetic embellishment to the morning service, and relieving the monotony of the standard prayers. Originally, the poetic yoser would have served as a substitute for the standard text, and would have retained only a few statutorily required liturgical formulae, while offering a wealth of poetic variations on the basic themes of the service.

     

  7. Traduction des textes - Les Poèmes et Targumim, Raphael Loewe, Goldsmid Professeur emeritus d'Hébreu, University College London et lauréat du Prix Seaton2000, à Cambridge.
    Extraits des poèmes de Raphael Loewe:

    tiré du “The Service in the Synagogue for Passover-Eve" ( L'office dans la synagogue pour la veille de Pesah)
    A watch-night this: God, who rules light and dark,
    Predestined it at midnight’s stroke - a mark
    Of love, that He remembers for the seed
    Of Abraham, whose night-march captives freed
    Blessed art Thou, O Lord, who lovest thy people Israel

    tiré des “The Laws regarding Passover" (Les Lois concernant Pesah)
    ...‘On 14 Nisan, being the day preceding Passover, carry out such work only as your sages declare permissible. Tailors, laundrymen and barbers are allowed to work as usual until midday, as a public service. If your forefathers were accustomed to refrain from work in the forenoon, adhere to their local practice:
    ‘My son, the code thy sire prescribed, obey,
    Thy mother’s teaching do not thrust away’.
    ...‘If however, a voluntary errand takes you to a different house, you must return forthwith and destroy [the leaven] in due form. If you are on the way to save people from marauding bands, from a river in flood, a collapsed building or a fire, abjure the leaven mentally - it is entirely unnecessary for you to return.
    Although thereto no flame you have applied,
    Yet ‘in God’s eyes will you be justified.’

  8. La Haggadah et les Amidot, les notes détaillées du feu David Goldstein, Conservateur des Manuscrits Hébraïques et des Livres Imprimés à la British Library et du Dr Jeremy Schonfield - La Haggadah de Barcelone est le manuscrit préféré de David Goldstein parmi les manuscrits hébraïques dans la grande collection dont il était responsable, et il encouragea les éditeurs à en produire un fac-similé.
  9. Bibliographie extensive
 
Codicologie
  • 322 pages, 161 feuillets
  • Taille des pages: environ 255 x 190mm (10 po x 7.5 po)
  • La taille des pages peut varier légèrement, reflétant les variations de taille des pages du manuscrit.
Papier
Séparation des couleurs et épreuvage
  • Scanner au laser combiné à du travail à la main minutieux pour créer les séparations des couleurs pour l'mpression.
  • Jusqu'à quatre paquets d' épreuves préparées pour chaque page afin d'assurer une copie de haute fidèlité avant l'impression.
Impression
  • lithographie offset
  • Imprimé jusqu'à douze encres
  • Chaque page approuvée en personne par les éditeurs à la presse en Italie
Dorure
  • L'or et l'argent en relief, plat ou en poudre fine sont fidèlement reproduits
  • Feuilles de métal ont été apposées à la main sur les 105 pages du manuscrit qui contiennent de l'or ou de l'argent
  • Des procédés uniques ont été développés exclusivement pour la fabrication de ce fac-similé
Piqûres
  • Les piqûres, partout ou il y en a, sont exactement reproduites dans le fac-similé
Reliure
Présentation
  • Le fac-similé et le commentaire sont présentés dans un coffret en cuir de veaumarbré à la main
Certificat
  • Un certificat enluminé, inscrit à la main, peut-être collé dans le fac-similé sans coût additionnel
Envoi, emballage et assurance
  • Le prix comporte un emballage robuste, livraison par courrier international et assurance
  • Service UPS pour la plupart de nos envois
  • Livraison internationale du jour au lendemain possible sans coûts additionnels
  • Facture éléctronique et détails de repérage envoyés instantanément par courriel
Édition
  • Tirage limité strictement à 550 copies numérotées
  • 500 copies (numérotées de 1 à 500)
  • 50 copies ad personam (numérotées de I à L)
  • Chaque volume a été discrètment numéroté à la main sur le contre-plat arrière de la reliure à l'aide de fers
  • Chaque volume est accompagné d'un certificat qui porte le cachet de vérification de la British Library
  • Les plaques d'imprimerie ont été détruites (en conformité avec les demandes de la Halakha)
 
Achat Le prix de la Haggadah de Barcelone est de £3,950.00. acheter »